Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Baz'Art Des Mots
  • Baz'Art Des Mots
  • : Le Blog officiel du Baz'Art Des Mots la librairie, bar à thé, espace d'art
  • Contact

Bienvenue !

fermé du mercredi 18 mars au samedi 21 mars

fermé le dimanche

19 grande rue 26390 Hauterives

Courriel: le.bazart.des.mots@orange.fr

Horaires   : du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 19h samedi de 9h à 12h et de 15h à 19 h

fermeture hebdomadaire: dimanche et lundi

Sur 150 m2 au rez-de-chaussée Librairie

Sur 150 m2 au 1er étage 

sur 150 m2 au 2e étage expo permanente d'Art Singulier

Alexandra Arod,Maria de Campos, Fernand Gréco, Brigitte Nême, Arnaud Savoye,Gabriel Kemzo Malou, Nicolas Laurent,Thierry Lambert et sa collection privée

Nouveau : les sculptures de André Serrano

 

RENCONTRES 2015

Samedi 4 avril à 11H 0 18h

Eugéne Ebodé "souveraine magnifique" chez Gallimard (http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Continents-Noirs/Souveraine-Magnifique)

Jean yves Loude :"le port" chez vents d'ailleurs (http://www.loude-lievre.org/site/)

17eme Festival couleur d'afrique salle polyvalente st Hilaire de la côte ( 38) proche de la côte st andré

Samedi 11 avril à 19h

Conférence : "L'art et la marchandise" entrée libre 

Armelle Brahy-Vigato(philoqophe) et Jean-Claude Vigato(Architecte)

"l'architecture régionaliste -France 1890,1950" ed.Norma

Samedi 25 avril à 20h30

Poésie et Blues ( au chapeau)

Livre : "Le blues dans tous mes états " de ZU aux éditions Le Pédalo ivre

Une Histoire Blues

Un road "movie" sonore, actuel, local… polar ?

 Avec ZU 

Au travers de cette "Histoire Blues", ZU resitue en français le blues dans un contexte actuel et local.

Un spectacle original dans sa forme : 13 tableaux sonores (voix off et bruitages) sont pilotés sur sampler en direct.

Entre chaque tableau, ZU interprète en solo ses propres blues en français, sur deux guitares acoustiques.

Un road "movie" sonore d'une heure, polar sur les bords, une foutue gadoue, eaux troubles, muddy waters... et surtout ces fameux démons bleus qui traînent !Humour noir, bonne et mauvaise humeurs, dépaysement, rythmes et atmosphères sont au programme de ce spectacle insolite, un rien vindicatif…

Un spectacle d'1h suivi de quelques standards goûteux, français ou US, de Robert Johnson à Slim Harpo, de Bill Deraime à Benoît Blue Boy...

 http://youtu.be/ndELTRElLH8

www.zuzine.com/zusolo

Samedi 6 juin à 20h30

 Fredérick Houdaer ( lecture poétique)

no parking no business chez Gros texte (http://houdaer.hautetfort.com/)

Chapelle st Roch  de Crépol dans le cadre du festival "L'art et la matiére"

http://lartetlamatiere.pagesperso-orange.fr/accueil.html

Prix du Baz'Art des Mots 2014

 

CouvFaillirbandeau         

 photo

 Prix découverte premier roman 2013 du Baz'Art des Mots

     CouvUniquebandeau

 

photo 1 er
Les anciens prix du Baz'Art des mots
 
2011 : Mathias Esnard " Parle-leur de batailles,de rois et d'héléphants" chez Actes Sud
2012:Roman : Valentine Goby "Banquises" chez Albin Michel,1 er roman : Titiou Lecoq " Les morues" aux Diable Vauvert
2013: Roman :Antoine Choplin " La nuit tombée" à la Fosse aux ours : 1er Roman : Sylvain Pattieu "Des impatientes" aux éditions du Rouergue

Les 10 meilleures ventes du Baz'Art

 

Romans

1/ le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent au Diable Vauvert

2/ Le jeune homme qui voulait ralentir la vie de Max Genéve aux E ditions Serge Safran

3/ La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joel Dicker au éditions Falois
4/ La faiseuse d'ange de Camilla Lackberg aux éditions Actes Sud

5/ La briscola a cinq de Marco Malvaldi aux éditions 10x18

6/ Dieu me déteste de Hollis seamon : éditions la belle colère

7/ Le grand coeur de Christophe Rufin : éditions Folio

8/ Réparer les vivants de Maylis de Kérangal : éditions Verticale

9/ La scierie auteur anonyme aux éditions héros limités

10/ En finir avec Eddy Bellegueule d'édouard Louis aux Seuil

Dario Muci

Les albums de Dario Muci sont disponibles au Baz'art des Mots ou par correspondance

Chéque à l'ordre du Baz'Art des Mots envoyé au 19 grande rue 26390 Hauterives

fotodariomuci

 "rutuli"

18 € 

ed. lupo editore 2013

Les Ucci(groupe historique de musique traditionelle du Salento),leurs voix de terre du bel canto,
le style musical des barbiers ( genre musical né dans les salon des barbiers) du Salento et le repertoire de la musique d’epoque, sont les principaux qui nous ont inspirè la rèalisation de ce travail.

RUTULI'-copertina

 "Sulu"

 

ed. anima mundi, kurumuni 2011

Dario Muci se fait troubadour, et utilise la voix et le chant, instrument de socialisation reconnu dans la tradition orale du Salento, pour raconter les scénarios que connaît le sud actuel, les migrants, le racisme et l’intolérance, le poids des politiques injustes dans la répartition des richesses et des ressources. D’une voix douce, en colère ou ironique, Muci raconte des histoires sans nostalgie, sans regret, loin des lieux communs du folklore, et dédie son chant à tous ceux qui sont partis, poussés par la faim ou les rêves perdus.

2008 "Salentorkestra – Centueuna"

ed. anima mundi 2008

La tradition du Salento, lieu de départ auquel on peut ajouter toute une série de greffes et croisements de la culture musicale et instrumentale de sa propre terre avec toutes les autres donnant sur notre Mare Nostrum. Centueuna, premier travail discographique du groupe, propose des compositions musicales et des musiques traditionnelles du Salento dans un contexte plus élargi de culture musicale méditerranéenne.

2007 "Mandatari"

ed. anima mundi 2007

Jusqu’à il n’y a pas longtemps, dans les rues du Salento, on pouvait entendre des sérénades d’amour. Quand on chantait une sérénade, il fallait que les sons et les chants plaisent, non seulement à la belle à sa fenêtre, mais aussi à toute la maisonnée, tout le voisinage. S’il y avait quelque danger pour le soupirant, des parents qui n’étaient pas d’accord ou quelque autre prétendant en embuscade, on avait costume de passer commande à des “mandatari”, des mandataires, pour porter la sérénade. D’où le titre du disque.

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 16:56
scène du 16 mai 2009
au baz'art des mots
26390 hauterives...


alain et patricia lèze nous ont chaleureusement accueillis
au milieu des livres pour lesquels ils oeuvrent avec passion...

monsieur le correspondant du dauphiné qui est un amoureux des mots
et devient accro à la scène slam a promis de venir avec le texte d'un
de ses poètes préférés la prochaine fois...

pascalino est venu avec son enthousiasme...
hirondelle ...florence...roland...pierre...christian...amine...
henri bourgon alias senior que calor...gérard...
anna toute jeune slameuse
(deuxième slam tout de même...)...sam...et moi même...
étions heureux de nous retrouver
pour nous étonner par un texte nouveau ou présenter un texte plus ancien
mais toujours avec le même désir de partager ce qui en a
été l'élan initial...
certains étaient venus de loin...de grignan par exemple...
pour offrir leur poésie...

le public jamais assez nombreux fut cependant le public que nous espérions...
attentif...et qui s'est dit surpris et enchanté d'après ce qui nous en a été rapporté...
dans l'ensemble des découvreurs de ce que peut être
le slam hors des sentiers battus...

rendez vous à la prochaine scène slam
au baz'art des mots
le samedi 25 juillet 2009
Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 19:40
Le Slam "fête le Printemps" au Baz'Art des mots

Andrée et ses amis (e) vous attendent pour fêter le printemps en slamant !
Scène ouverte à tous !
Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:33
Nous remercions les 300 personnes qui ont répondu au rendez vous pris avec Richard Bohringer
Nous nous excusons auprès de ceux qui n'ont pas pu bien voir et surtout bien entendre cette magnifique lecture, nous n'avions pas prévu un si grand nombre de personnes. Ce n'est que partie remise, si le public était entousiaste dans sa majorité, Richard Bohringer l'a été autant !
Cette expérience va nous permettre de vous préparer  pour l'avenir de belles rencontres !
Alain et Patricia  pour ce Baz'Art des Mots
Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 21:29
Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 11:45


Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 11:33


Ne pas rater cette expo !











Merci Raak ! tu es Géniale .......



Nous attendons votre visite

Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 09:52
Les petits tracas du quotidien !
Nous nous excusons nous avons l'annulation de :
Charles Juliet pour notre Printemps de la poésie ( nous imaginons autres chose )
Henri Gougaud pour le 6 juin, nous attendons un autre invité
Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 09:47

  • Besoin de vélo, essai, 2001, Seuil. Prix “Sport-Scriptum” 2001, Prix Louis Nucéra 2002
  • Foraine, roman, 1999, Seuil. Prix Renaudot des lycéens
  • Alphabet Gourmand, 1998, Seuil jeunesse, avec Harry Mathews et Boris Tissot
  • Toi qui connais du monde, poèmes, 1997, Le Mercure de France
  • Pac de Cro détective, 1997, Seuil, Point-virgule
  • Guignol, les Mourguet, album, 1995, Seuil
  • Le jour que je suis grand, 1995, Gallimard, coll. Haute Enfance
  • Un homme regarde une femme, roman, 1994, Seuil, rééd. Points
  • Les athlètes dans leur tête, 1988, Ramsay, rééd. Point-Seuil. Prix FNAC, Grand Prix de littérature sportive 88, Goncourt de la nouvelle 1989
  • Un rocker de trop, 1982, Balland, rééd. Gallimard-Folio-junior, Joelle Losfeld 2004
  • Les aventures très douces de Timothée le rêveur, 1982, Hachette, rééd. Le livre de Poche. Prix du meilleur livre jeunesse, 1982
  • Les grosses rêveuses, 1981, Seuil, rééd. Points
  • Les petites filles respirent le même air que nous, nouvelles, 1978, Gallimard. Prix Del Duca. Traduit en Angleterre et aux USA, traduit en russe, rééd. Folio
  • L’histoire véritable de Guignol, 1975, Federop, rééd. Slatkine
  • L’Équilatère, roman, 1972, Gallimard
  • Clefs pour la littérature potentielle, 1972, Lettres Nouvelles, Denoël
  • Nombreuses publications pour la jeunesse : série « Guignol » (Bibliothèque Rose, Hachette), série « Superchat » (Nathan).
  • Nombreux articles d’encyclopédies, de journaux, de magazines, de revues
  • Ouvrages en collaboration : Oulipo La littérature potentielle (Folio) Oulipo Atlas de littérature potentielle (Folio) Oulipo La Bibliothèque oulipienne (Seghers)
  • A dirigé Les Marionnettes, ouvrage collectif (Bordas) avec une préface d’Antoine Vitez, 1982
  • Méli Vélo, dictionnaire cycliste, 2008, Seuil
  • Guignol, Les Mourguet, 2008, Éditions lyonnaises d'Art et d'Histoire
  • Les mains dans le ventre & Foyer jardin, théâtre, 2008, Actes-Sud
  • Les animaux d’amour, poèmes illustrés par Henri Cuéco, 2007, Le Castor Astral
  • Chamboula, roman, 2007, Seuil
  • Terines, 2007, La Bibliothèque oulipienne
  • Chicagos, avec Jacques Roubaud, 2006, La Bibliothèque oulipienne
  • Romans, 2006, La Bibliothèque oulipienne
  • Animaux d’amour, 2006, La Bibliothèque oulipienne
  • À la ville comme à la campagne, 2006, Ed. Après la lune
  • Térines d’Amérique, poèmes, illustré par Philippe Cognée, 2006, Ministère de la Culture
  • La table de nain, 2005, La Bibliothèque oulipienne
  • Les débuts de la colonie, 2005, La Bibliothèque oulipienne
  • Poils de cairote, 2004, Seuil, Fiction & Cie
  • Timothée dans l’arbre, roman, 2003, Seuil jeunesse
Repost 0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 09:31
Aprés la magnifique  lecture du 22 février des "Mots Passants" sur les mets et gourmets, elles nous reviennent le Dimanche 29 mars à 17 h pour nous lire " les grosses reveuses" de Paul Fournel un texte formidable !

Ce que la grosse Claudine ne sait pas, elle l’invente. Les hommes qui font rêver Jeannette, c’est Thérèse qui les caresse. Ce que la veuve Wasserman ne mange pas, c’est Jeannine qui s’en empiffre...
Comment supporter un monde où un centimètre de tour de taille est une angoisse ? Comment vivre avec de la cellulite ? Comment habiter un village où les mâles passent comme des ombres ?
Paul Fournel nous livre quelques portraits de femmes qui, sous les regards croisés des unes et des autres, portègent leur monde intérieur avec un acharnement vital et un appétit dévorant. Elles sont grosses rêveuses comme on est gros mangeur, avec le même excès de vie et la même joie suicidaire.

Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 21:16


Arnaldur Indridason est un auteur très primé, pour ce roman il a reçu pour la troisième fois le Prix Clé de Verre du roman noir scandinave, et j'en comprends la raison ! Commencer un de ses romans est toujours une expérience ouatée, instantanément on se plonge dans univers très particulier et le reste du monde n'existe plus. On ressent dans ses tripes l'hostilité du climat islandais, on a l'impression de comprendre Erlendur intimement. Par contre, je ne sais pas à quoi tient cette affection immodérée que l'on éprouve à son égard, il parait si essouflé, si las... C'est contagieux, et en même temps, on a l'impression de retrouver quelqu'un qu'on connaît, quelqu'un de fiable, à qui on accorde bien volontiers tout le temps nécessaire.

Dans cet Hiver arctique, nous sommes peu de temps après Noël, et Erlendur se trouve occupé par de nombreuses choses : le meurtre d'un enfant d'origine thaïlandaise (avec une interrogation sur le racisme en Islande), ses enfants, la disparition de son frère qui l'obsède toujours, ainsi que celle d'une femme peu avant Noël. Et Marion, son ancienne patronne avec qui il était toujours resté en contact, est sur le point de mourir. Tout ceci fait beaucoup pour un seul homme, d'autant que se greffent sur l'enquête un poivrot et son ex-beau-père pas très net...

L'épilogue est amer, et international. Mais nous on veut encore très vite relire Indridason !

 

Ed. Métailié, Février 2009, 335 p., 19 €

Traduit de l'islandais par Eric Boury

Titre original : Vetrarborgin

Repost 0
Published by Shinta
commenter cet article